Les vagues d’attentats sanguinaires que nous avons subi et le martyre des peuples du moyen-orient amènent François Fillon à faire de nombreux déplacements pour rencontrer les acteurs sur le terrain et valider son programme Sécurité. Il s’est récemment déplacé aux Etats-Unis pour rencontrer des spécialistes de la sécurité, au Kurdistan irakien sur la ligne de front ou encore au Mali auprès des militaires de la force Barkhane.

Le 9 janvier, François Fillon rendait hommage aux victimes de la prise d’otage de l’Hyper Cacher et nous offre à cette occasion un communiqué:

Quelques jours plus tôt, plusieurs de ses premiers soutiens dont Gérard Larcher, Sophie Primas et Catherine Deroche étaient à Jérusalem pour rendre  hommage aux victimes de l’attentat de Toulouse :


Un récit de leur visite est disponible sur le compte Facebook du Député Meyer Habib:

Le 11 janvier matin, François Fillon était au micro de Jean-Jacques Bourdin pour évoquer les sujets de sécurité et d’immigration, sujets majeurs de son projet :

François Fillon est ensuite parti pour Nice et a clôturé sa journée par son premier discours de campagne présidentielle. Rappelons que c’est suite au terrible attentat de Nice qu’il a décidé de rédiger son dernier livre « Vaincre le terrorisme islamique ».

Voici quelques photos et messages laissés sur le compte Twitter de François Fillon lors de son déplacement aux côtés d’Eric Ciotti:


Le discours de François Fillon tenu à Nice a été remarquable. Il a principalement porté sur la sécurité, la lutte contre l’islam radical, le contrôle des frontières et l’immigration. Il a non seulement confirmé les mesures déjà proposées dans son livre ou programme lors des primaires, mais en plus apporté de nombreuses détails sur les mesures clefs. Le texte de son discours est disponible sur le site de campagne Fillon2017.fr : « La France doit réduire son immigration légale au strict minimum » . Voici également la vidéo intégrale:

A l’occasion de ce déplacement à Nice, François Fillon a été interviewé par Nice Matin : « Il faut une immigration minimale et très contrôlée »

Le 14 janvier, c’est à Paris que François Fillon s’est exprimé au Conseil National des Républicains. Il y a reçu officiellement son investiture, par une famille politique rassemblée et unie pour soutenir son projet de redressement national. Le texte de son discours est également disponible sur le site de campagne Fillon2017.fr : « Je n’ai qu’un mot d’ordre : unité et engagement total pour la victoire ! »

Voici quelques éléments clefs des deux discours de François Fillon relatifs à la sécurité et à l’immigration. Les grands enjeux cités ont été:

  • Destruction de l’Etat islamique
  • Lutte sans merci contre l’islamisme radical en France
  • Impunité zéro pour la délinquance avec augmentation des moyens régaliens
  • Immigration minimale et très contrôlée.

Parmi l’ensemble des mesures présentes dans le programme de François Fillon, et complétées à l’occasion de ces deux discours, se trouvent notamment:

  • politique ferme d’expulsion des étrangers en situation irrégulière vers leur pays d’origine
  • renégociation des accords de Schengen
  • dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du « salafisme » ou des frères musulmans
  • strict contrôle administratif du culte musulman
  • équipement des forces de sécurité et notamment sur tout ce qui relève des nouvelles technologies pour cerner et chasser la délinquance
  • application du livre IV du code pénal permettant de condamner jusqu’à 30 ans des Français reconnus coupables d’intelligence avec l’ennemi
  • rétablissement des peines planchers pour les récidivistes
  • traque et neutralisation des réseaux de passeurs
  • réduction des délais de procédures notamment pour le droit d’asile (nombreux détails dans son discours de Nice)
  • quotas d’immigration définis chaque année par le Parlement limitant le nombre d’étrangers qui pourront être admis en France, en fonction de nos besoins économiques et de nos capacités d’intégration, y compris le regroupement familial
  • renégociation de la directive sur les travailleurs détachés
  • conditionnement des prestations sociales à une durée de résidence préalable pour les étrangers en situation régulière
  • suppression de l’AME (aide médicale d’Etat) et remplacement par la seule prise en charge des urgences médicales et des maladies infectieuses
  • expulsion des étrangers condamnés pour des crimes et délits
  • portée de la durée minimale de résidence en France exigée d’un candidat à la naturalisation sera portée à 8 ans (nombreux détails sur la naturalisation dans son discours de Nice)