Héritiers de François Fillon

Pour un projet patriote, conservateur et libéral

Monsieur Macron, les islamistes ne pensent pas printemps

Nous voterons dans moins d’une semaine pour une nouvelle Assemblée Nationale. Emmanuel Macron présente un indéniable génie de la communication. Mais c’est justement ce qui masque l’inaptitude de son projet à rendre la France sûre et prospère. Les journalistes en chœur commentaient sa poignée de main avec Trump, mais ne se posaient pas un instant la question de savoir comment il pourrait redresser le pays. Des Français restent tentés par l’idée de lui « donner sa chance ». Or les raisons de ne pas voter pour ses candidats marcheurs sont multiples et doivent être largement partagées.

Adoubé par Hollande, l’héritier poursuivra l’oeuvre du quinquennat précédent, lui qui fût l’artisan et le maître d’oeuvre de sa politique économique. Où est le renouveau ?

Macron, énarque (promo 2002) ayant diversifié pendant 4 ans seulement son expérience dans le privé, maintient l’énarchie au pouvoir comme en témoignent la présence de son premier ministre (promo 1995), son ministre de l’économie (promo 1996), son secrétaire général (promo 1998), son directeur de cabinet (promo 1983) ou bien encore celui de son premier ministre (promo 1995) parmi ses plus proches collaborateurs. Où est le renouveau ?

Son « gouvernement de brocante », comme le désigne à juste titre Eric Woerth, rassemble des élus socialistes recyclés, dont le désormais célèbre Ferrand, ou des opportunistes comme Bayrou, Le Maire ou Philippe. Combien de mois cet attelage hasardeux saura-t-il fonctionner alors que de vives tensions pointaient déjà au bout de 3 semaines ?

Ce gouvernement ne porte aucun projet de redressement à la hauteur des défis. Avez-vous déjà une fois entendu Macron nous expliquer comment il allait désamorcer la bombe de nos 2.200 milliards de dette sans augmenter les impôts ?

Mais s’il n’y avait qu’une seule raison de ne surtout pas lui permettre de mener son programme, c’est son aveuglement total sur le cancer de l’islamisme et donc son incapacité à gagner la guerre contre ce totalitarisme qui fait couler notre sang mois après mois. Pour cette unique raison, il est impératif de faire siéger en masse à l’Assemblée des députés de droite qui mettent l’autorité, l’impunité zéro et la lutte sans merci contre le totalitarisme islamique au cœur de leurs préoccupations.

François Fillon avait parfaitement compris cet enjeu de civilisation et comment il fallait mener la guerre contre ce totalitarisme (A relire « Sécurité, discours de combat de François Fillon »). Une grande partie de ses propositions ont été reprises dans le projet de synthèse des Républicains.

De nombreux candidats investis par les Républicains portent des convictions solides à la hauteur de ces enjeux comme en témoignent ces quelques messages de nos candidats des Yvelines:

Ces mesures indispensables pour la victoire ne sont en aucun cas portées par le président Macron qui prétend penser printemps et « make the planet great again ». Pourquoi ?

Macron est dans le déni total du mal qui nous ronge: il accepte l’islamisme en France

Macron était très à l’aise avec le soutien de l’UOIF à sa candidature. L’UOIF aussi.

L’un de ses plus proche soutiens, M Castaner, nous explique que nous ne devons pas parler de l’Etat Islamique car cette organisation n’aurait aucun projet politique ou religieux ? Aveuglement sidérant. A lire la réponse de Pascal Bruckner :

Lors de la campagne présidentielle, Macron avait soutenu le responsable de son mouvement pour l’Oise en expliquant que Mohamed Saou a « fait un ou deux trucs radicaux mais que c’est un mec bien ». Il avait maintenu Saou en poste suite à la demande du CCIF. Symptomatique.

Macron a aussi eu la brillante idée de nommer une ministre pro-voile à l’école en la personne de Marlène Schiappa, sans que cela ne lui pose aucun problème.

Pas étonnant donc dans ce contexte que Macron n’ait pas eu un seul mot pour les 29 coptes assassinés pour avoir refusé de renier leur foi chrétienne. Silence angoissant, comme celui de François Hollande suite à de similaires événements. En revanche, Macron était prompt à honteusement encourager le vote communautaire en Algérie.

Macron refuse de maîtriser nos flux migratoires

Qui de mieux que l’Obs pour dévoiler le programme migratoire de Macron ? Cet article est à lire absolument. Macron loue la politique migratoire de la chancelière Merkel et compte bien maintenir nos frontières ouvertes alors que notre pays est au bord de la guerre civile.

Macron reconnaît n’avoir aucun programme de lutte contre le terrorisme

C’est probablement la plus grande erreur de Macron : de ne pas avoir de programme pour nous protéger. Il l’a reconnu lui même à l’antenne en invoquant alors des mesures dignes d’un technocrate débutant: la création d’une « taskforce » et d’une commission. Où en est-il aujourd’hui alors que des policiers se sont encore fait agresser par un « soldat du califat » sur le parvis de Notre-Dame de Paris ?

Le meilleur moyen de permettre à notre président d’ouvrir les yeux et d’AGIR, c’est de renforcer les compétences du parlement sur ces sujets sécuritaires. Pour la sécurité de nos enfants et la défense de notre nation, Emmanuel Macron à besoin de votre soutien: votez à Droite dimanche prochain !

Précédent

Pour les législatives, soutenons François-Xavier Bellamy, ce jeune candidat qui portera nos valeurs !

Suivant

Le renouveau dans la 1ère circonscription des Yvelines, c’est Bellamy !

  1. Tristan

    Les islamistes croissent en nombre à une vitesse telle qu’ils pourront prendre la main sur la société française avant deux générations, car, alors, les musulmans, même modérés, basculeront dans leur camp, celui qui est le plus déterminé et, donc, le plus fort.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.