Héritiers de François Fillon

Pour un projet patriote, conservateur et libéral

Contre vents et marées : François Fillon

Cette semaine est « grave » (grave : qui a du poids, du sérieux, des conséquences). Nous allons nous choisir un chef. Quand on y pense, depuis Vercingétorix, avec nos rois et empereurs, avec nos présidents, la Nation française a toujours été incarnée, associée à un nom. Pas toujours pour le meilleur d’ailleurs ! Vercingétorix nous a conduits à Alésia, les rois ont pu être fainéants, les empereurs morts en exil. Notre Président Hollande, pourtant élu au suffrage universel dans un cadre démocratique, est aussi le pire Président de la Vème République. Il ne représente plus grand monde et a plongé notre pays dans une vaste et profonde dépression collective.

C’est forts de cette Histoire et de cet enjeu que nous allons nous choisir un chef le 7 mai. Le premier tour, ce dimanche 23 avril, est tout autant crucial. Ce chef, nous le voulons chacun répondant à nos aspirations et c’est légitime. Mais nous voyons bien, sans avoir besoin de sondage, une colère dans le pays, une envie de renverser la table, une forme d’impulsion sourde dans les préférences exprimées pour certains candidats.

L’un sous un air juvénile vante la façade du renouveau. Mais il est soutenu par tous les soixante-huitards qui ont mis notre pays dans cette situation de déclin et n’offre que la poursuite du hollandisme. Deux autres candidats font le marketing de la colère et du choix extrême avec un certain succès. Mais ils savent qu’ils seront bien incapables d’obtenir une majorité, condamnant le pays à 5 ans de cohabitation et d’immobilisme, alors qu’ils promettent de tout changer.

Mais si nous regardons plus loin que nos frontières, nous voyons bien que le chef que nous choisirons devra tenir la barre du navire France dans un monde périlleux, car volatile, ambigu, incertain, complexe.

Seule une France forte saura nous protéger dans ce monde inquiétant. Seule une France qui fait le choix du progrès et de la puissance économique saura nous offrir indépendance et souveraineté. Seul un homme d’Etat solide et d’expérience saura prendre les décisions qui s’imposeront dans ce monde menaçant , déjà dans une forme de troisième guerre mondiale.

D’excellents argumentaires ont été développés pour faire la promotion de la candidature de François Fillon et de son programme. Mais finalement, une question vaut peut-être plus que les autres : qui saura le mieux diriger la France et protéger les Français dans ce monde périlleux ?

A l’évidence François Fillon. Nous connaissions son expérience, sa capacité de réforme, son leadership politique. Nous avons découvert au travers de cette campagne un homme d’un immense courage, contre vents et marées. Nous avons compris les qualités du pilote et de l’alpiniste, qui malgré la violence de l’environnement, sait conserver son sang-froid et affronter les difficultés avec calme et détermination.

Dimanche sera déterminant. François Fillon peut perdre. François Fillon peut gagner. Seul le suffrage fait le vote, nous devons encore patienter et profiter des dernières heures pour convaincre. Mais quelle que soit l’issue, nous aurons découvert un très grand homme, qui aura su emmener avec lui le peuple de droite et du centre pour une magnifique campagne de sursaut national. Merci François Fillon.

Précédent

Dernier WE de campagne pour François Fillon : retour aux fondamentaux et optimisme

Suivant

François Fillon éliminé. Et maintenant ?

  1. Pas de problème on vote pour le meilleur et c’est Mr.Fillon. On est avec lui . Il a été super sur la 1 hier soir.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.